News Contre l’overdose papophile, débaptisons-nous...
(Catégorie Misc)
Posté par Yaelle
mardi 05 avril 2005 - 01:42:44

http://rebellyon.info/article305.html

Contre l’overdose papophile, débaptisons-nous...
Publié le 18 février 2011

2 compléments d'info
Benoît Seize vient faire son spectacle du 12 au 16 septembre 2008 à Paris et c’est l’apologie d’un pape criminel au nom d’un milliard de catholiques ? Sans moi : petite invitation à la débaptisation...
(Déjà publié en avril 2005 et en sep­tem­bre 2008)

Les jour­na­leux se repais­sent de leurs chif­fres : vous vous rendez compte, 1 mil­liard de catho­li­ques dans le monde, 461 mil­lions en Europe ! Le pape est un vrai « global-leader » quoi... On met les dra­peaux en berne, les camé­ras mitraillent les gre­nouilles de béni­tier en pleurs... et on repense à l’affaire du voile, aux mêmes qui défen­daient becs et ongles une soit-disante « laï­cité » qui ne sert que quand il s’agit de pro­té­ger leur « Europe chré­tienne ».

L’ancien pape aura même réussi, dans sa lutte contre ceux qui com­bat­tent le Sida, à leur faire un der­nier tacle : mort le jour du Sidaction, les télés ont vite changé leurs pro­gram­mes...

Que celles et ceux qui veu­lent voir les rava­ges concrets des déli­res papis­tes sur la sexua­lité aillent voir le docu­men­taire « Le Cauchemar de Darwin ». En pleine pan­dé­mie de VIH, un curé de Tanzanie se refuse à conseiller à ses ouailles (en très grande partie des pros­ti­tuées et leurs « clients ») l’usage du pré­ser­va­tif, pour leur pro­po­ser, comme le Pape, le seul remède à l’épidémie : la fidé­lité ou la chas­teté !

Les méfaits papis­tes ne s’arrê­tent pas à la condam­na­tion de la capote, et der­niè­re­ment des Gouines, pédés et fémi­nis­tes se sont invi­tés à la messe de Notre Dame de Paris pour pro­tes­ter contre les propos de Popaul Deux dans son der­nier ouvrage, qui com­pa­raît une nou­velle fois l’avor­te­ment à la Shoah... fina­le­ment, on pour­rait penser que les inté­gris­tes sont juste des catho­li­ques « nor­maux », du moins dans la droite lignée de leur patron.

Ce séjour de Benoît Seize, qui va nous coûter des sommes consi­dé­ra­bles, lui per­met­tra de pro­pa­ger la lec­ture rétro­grade que la papauté fait de la vie en société : avor­te­ment, contra­cep­tion, eutha­na­sie, homo­pho­bie, place de la reli­gion à l’école, réfé­rence à une Europe cons­truite autour des réfé­ren­ces à l’iden­tité chré­tienne etc. Autant de points assé­nés par Benoît Seize où trans­pi­rent la sou­mis­sion à tous les pou­voirs et à l’ordre social en place, le refus fait aux hommes et aux femmes de dis­po­ser libre­ment de leur corps et de leur vie. « Le plai­sir sexuel est mora­le­ment désor­donné... » affirme ce Ratzinger, pseudo Benoît Seize.


Contre l’overdose papophile, débaptisons-nous...
Publié le 18 février 2011

2 compléments d'info
Benoît Seize vient faire son spectacle du 12 au 16 septembre 2008 à Paris et c’est l’apologie d’un pape criminel au nom d’un milliard de catholiques ? Sans moi : petite invitation à la débaptisation...
(Déjà publié en avril 2005 et en sep­tem­bre 2008)

Les jour­na­leux se repais­sent de leurs chif­fres : vous vous rendez compte, 1 mil­liard de catho­li­ques dans le monde, 461 mil­lions en Europe ! Le pape est un vrai « global-leader » quoi... On met les dra­peaux en berne, les camé­ras mitraillent les gre­nouilles de béni­tier en pleurs... et on repense à l’affaire du voile, aux mêmes qui défen­daient becs et ongles une soit-disante « laï­cité » qui ne sert que quand il s’agit de pro­té­ger leur « Europe chré­tienne ».

L’ancien pape aura même réussi, dans sa lutte contre ceux qui com­bat­tent le Sida, à leur faire un der­nier tacle : mort le jour du Sidaction, les télés ont vite changé leurs pro­gram­mes...

Que celles et ceux qui veu­lent voir les rava­ges concrets des déli­res papis­tes sur la sexua­lité aillent voir le docu­men­taire « Le Cauchemar de Darwin ». En pleine pan­dé­mie de VIH, un curé de Tanzanie se refuse à conseiller à ses ouailles (en très grande partie des pros­ti­tuées et leurs « clients ») l’usage du pré­ser­va­tif, pour leur pro­po­ser, comme le Pape, le seul remède à l’épidémie : la fidé­lité ou la chas­teté !

Les méfaits papis­tes ne s’arrê­tent pas à la condam­na­tion de la capote, et der­niè­re­ment des Gouines, pédés et fémi­nis­tes se sont invi­tés à la messe de Notre Dame de Paris pour pro­tes­ter contre les propos de Popaul Deux dans son der­nier ouvrage, qui com­pa­raît une nou­velle fois l’avor­te­ment à la Shoah... fina­le­ment, on pour­rait penser que les inté­gris­tes sont juste des catho­li­ques « nor­maux », du moins dans la droite lignée de leur patron.

Ce séjour de Benoît Seize, qui va nous coûter des sommes consi­dé­ra­bles, lui per­met­tra de pro­pa­ger la lec­ture rétro­grade que la papauté fait de la vie en société : avor­te­ment, contra­cep­tion, eutha­na­sie, homo­pho­bie, place de la reli­gion à l’école, réfé­rence à une Europe cons­truite autour des réfé­ren­ces à l’iden­tité chré­tienne etc. Autant de points assé­nés par Benoît Seize où trans­pi­rent la sou­mis­sion à tous les pou­voirs et à l’ordre social en place, le refus fait aux hommes et aux femmes de dis­po­ser libre­ment de leur corps et de leur vie. « Le plai­sir sexuel est mora­le­ment désor­donné... » affirme ce Ratzinger, pseudo Benoît Seize.

Les reli­gions met­tent de fait les humains dans une posi­tion de sou­mis­sion, de fata­lisme et de pas­si­vité en fai­sant admet­tre l’omni­po­tence et l’omni­science d’un « Dieu » ou de force sur­na­tu­rel­les qui nous dépas­sent. Pour les reli­gions, nous ne sommes pas maî­tres de notre destin. Comment donc se per­met­tre de cri­ti­quer et com­bat­tre l’ordre social en place issu de la volonté divine, com­ment pren­dre nos exis­ten­ces en main ?

Je regarde mon jour­nal rempli jusqu’à la gorge des photos des objets du pape, de sa vie, son œuvre, et je revois les chif­fres : 461 mil­lions d’Européens catho­li­ques... mais d’où peu­vent-ils récu­pé­rer ces chif­fres qui n’ont rien de plau­si­ble ? Ah mais c’est vrai, des regis­tres de l’Église... Où je suis de fait ins­crit, comme beau­coup d’autres qui n’y croient plus, qui n’ont jamais été croyan­tEs...

Sur Lyon, il y a quel­ques années, le Carnaval du Blasphème orga­nisé à l’occa­sion du 8 décem­bre, pro­po­sait de se débap­ti­ser en indi­quant les moda­li­tés à suivre... Je ne m’étais pas fait débap­tisé à l’époque, il n’est jamais trop tard... Si, comme le vote, un nom de plus ou de moins sur une liste de plu­sieurs mil­lions de per­son­nes ne compte pour rien, au moins les déli­res du pro­chain pape ne se feront pas en mon nom. 461 000 000 - 1 = 460 999 999.

Comment se faire débaptiser ?
Ne lais­sez pas les auto­ri­tés reli­gieu­ses vous comp­ter parmi les leurs, sur leurs regis­tres ! Si vous avez été l’inno­cente vic­time d’un bap­tême non choisi, il n’est jamais trop tard.

Quelques recom­man­da­tions pour que votre démar­che abou­tisse.
Concrètement, vos dates et lieux de nais­sance figu­rent sur votre cer­ti­fi­cat de bap­tême, ainsi que sur le livret de mariage de vos parents. La demande, datée et signée, doit être adres­sée au res­pon­sa­ble de la paroisse (pas­teur, curé...) dans laquelle vous avez été bap­tisé(e), ainsi qu’à l’évêché (pour les catho­li­ques) dont dépend cette paroisse. Sur inter­net, vous pour­rez faci­le­ment trou­ver l’adresse de tous les évêchés, et de toutes les parois­ses
N’hési­tez pas à envoyer une seconde lettre (en recom­mandé) si la pre­mière reste sans réponse. N’oubliez pas de join­dre une enve­loppe tim­brée pour la réponse. Dans la mesure du pos­si­ble, faites des pho­to­co­pies de ces docu­ments en cas de contes­ta­tion.

Vous pouvez soit uti­li­ser cette lettre-type ci-des­sous, ou le géné­ra­teur auto­ma­ti­que de lettre de débap­ti­sa­tion de Subsociety.org (! !!).

Lettre de demande de débap­ti­sa­tion (ou d’apo­stat)

Monsieur le curé (Monsieur l’évêque),

Ayant été bap­tisé en l’église ........................ le .................... sous le nom de ......................................, je vous serais reconnais­sant de bien vou­loir porter sur le regis­tre de bap­tême et en regard de mon nom la men­tion sui­vante :
a renié son bap­tême par lettre datée du .....................

Ce sera ainsi par­faire l’expres­sion de la vérité, que nous res­pec­tons vous et moi, en évitant le men­songe qui pour­rait faire croire, au vu de mon nom sur les regis­tres, que j’appar­tiens à la com­mu­nauté dog­ma­ti­que catho­li­que apos­to­li­que et romaine.
En effet, mes convic­tions phi­lo­so­phi­ques ne cor­res­pon­dent plus à celles des per­son­nes qui ont estimé devoir me faire bap­ti­ser. Ainsi, vos scru­pu­les de vérité, et les miens seront apai­sés, et vos regis­tres purs de toute ambi­guïté.

En consé­quence, j’ai l’hon­neur de vous prier de bien vou­loir me rayer des listes des bap­ti­sés tenue dans votre dio­cèse et de m’adres­ser attes­ta­tion de cette radia­tion.

Notez que léga­le­ment l’église ne peut me refu­ser une requête en débap­ti­sa­tion, et qu’elle doit, au titre de la régle­men­ta­tion de la Commission Nationale Informatique et Liberté sur les fichiers même manus­crits, four­nir à titre gra­cieux une copie de l’acte modi­fié (Article 36).

Dans l’attente d’une confir­ma­tion écrite, je vous prie d’agréer l’expres­sion de mes sen­ti­ments athées les meilleurs.

Fait à .............
Le .....................
Signature ...........................

PS : A défaut d’une réponse favo­ra­ble dans des délais rai­son­na­bles, c’est-à-dire infé­rieurs à un mois, je me ver­rais au regret de devoir réfé­rer de cet état de fait inad­mis­si­ble auprès de la Commission « Informatique et liberté », habi­li­tée à solu­tion­ner ce type de pro­blè­mes par voie juri­di­que. (Conformément à l’arti­cle 9 de la conven­tion euro­péenne du 04/11/1950 de sau­ve­garde des droits de l’Homme et des liber­tés fon­da­men­ta­les, rati­fiée par la loi n° 73-1227 du 31/12/1973 (JO du 03/01/1974), et publié par décret n° 74-360 du 03/05/1974 (JO du 04/05/1974). J’espère que vous êtes de bonne foi et que je n’aurai pas besoin de ce recours juri­di­que.



Cet item a été imprimée depuis le site Apostasynow.org
( http://fr.apostasie.org/news.php?extend.17 )